Retour d'expérience : comment réconciler Gazpar et Netatmo

Questions, remarques, trucs & astuces...
Umrk
Posts: 29
Joined: 28 Dec 2013, 15:58
Location: Http://www.umrk.fr (Down in France)
Contact:

Re: Retour d'expérience : comment réconciler Gazpar et Netat

Post by Umrk » 12 Apr 2018, 19:07

Globalement sur une longue période les écarts sont très faibles (1 à 2 %), et s'expliquent essentiellement en effet, soit :

1) par une "désobéissance" de la chaudière, vis à vis de l'ordre reçu du thermostat, dans les cas (rares) où la chaudière s'estime trop sollicitée
2) par le fait que le brûleur vit sa vie, et parfois se met en marche pour produire de l'eau chaude, en l'absence de commande thermostat (dans le cas de mon installation, en tout cas)

Ceci vaut pour les périodes où le chauffage est en marche. Dans le cas contraire (hors période de chauffe), l'écart est bien évidemment de 100%, puisque Gazpar enregistre une consommation, en l'absence de tout ordre Thermostat Netatmo.

Je pourrais envoyer mes fichiers excel à qui m'en ferait la demande, mais franchement, vu la cuisine que j'ai fait avec ces chiffres, je doute que quiconque d'autre que moi puisse les exploiter ...

Je doute quand même que le coefficient de conversion puisse varier de +-10% d'un jour sur l'autre (la pression est régulée par GRDF dans d'étroites limites, et les différences de composition du gaz ne peuvent pas varier dans ces proportions sur une si courte période). Quelles sont vos sources ?

ouiouiblog
Posts: 16
Joined: 21 Oct 2017, 23:59

Re: Retour d'expérience : comment réconciler Gazpar et Netat

Post by ouiouiblog » 13 Apr 2018, 03:57

J'ai juste essayé de comprendre les docs de GRDF : https://www.grdf.fr/particuliers/servic ... conversion, vous pouvez faire le calcul pour votre commune (pour moi ça a donné -3% / +6% par rapport à la moyenne).

Il y a aussi un PDF en bas de page qui présente l'échelle maximale réglementaire (d'où j'ai tirée les +/-10%) : Clients alimentés à la pression de 21 mbar - Gaz H > Moins de 200 mètres d’altitude > entre 10,3 et 12,4 kWh/m3.

Je précise que je ne suis pas un spécialiste du taux de conversion énergétique :D . Je ne sais pas comment varie ce taux d'un jour sur l'autre, mais j'ai l'impression que sa valeur instantanée est assez fantaisiste : c'est avant tout un ratio que GRDF utilise pour équilibrer ses facturations mensuelles (donc en le moyennant sur des périodes longues).

Son mode de mesure lui même est discutable si on veut l'utiliser comme indicateur d'énergie consommée à un endroit donné et à un instant T : mesure réalisée à une température de 0°C, pression atmosphérique de 1013 mb.
- Votre compteur n'étant pas à 0°, le taux de GRDF ne correspond pas à l'énergie que vous consommez,
- Par ailleurs, la pression joue de aussi manière linéaire (mais dans une marge a priori plus faible).

Si mes souvenirs de la loi de Mariotte sont bons :
- si votre compteur est à 20° sous une pression de 1013 mb : le gaz consommé est 7% moins énergétique que sa valeur théorique calculée par GRDF
- si votre compteur est à 0° à 1025 mb : le gaz livré est 1% plus énergétique que celui facturé par GRDF

Bref, je pense que les évolutions quotidiennes du ratio + les écarts entre le ratio théorique et l'énergie réellement consommée, peuvent expliquer les erreurs sur des analyses de court terme. Cette erreur disparaît sur des périodes longues puisque GRDF moyenne et équilibre son taux de conversion.

Ca semble a priori confirmé par le fait que les 2 mesures (Gazpar et Netatmo) convergent sur le long terme et peuvent correspondre aux causes que vous évoquez :
- les désobéissances de la chaudière ne marchent que dans 1 sens et minimisent la conso réelle de gaz (dans des proportions plutôt faibles),
- le temps de cuisson et la quantité d'eau chaude sanitaires doivent être assez stables d'un jour sur l'autre.

Post Reply

Return to “Questions générales”